Pourquoi mon véhicule ne démarre pas?

Une batterie automobile est mise à rude épreuve par temps froid. Quand le mercure est à la baisse, le moteur demande beaucoup plus d’énergie pour se mettre en marche, tandis que le froid diminue la performance de votre batterie. À des températures de -35 degrés Celsius, une batterie standard ne fournit que 25 pour cent de sa puissance initiale. Donc, lorsque des froids sibériens surviennent, il n’est pas rare que plusieurs véhicules refusent systématiquement de démarrer. C’est à ce moment que vous devez avoir recours au «survoltage». Bien sûr, vous devrez avoir en votre possession un jeu de câbles de démarrage et avoir quelques notions de base pour les utiliser en toute sécurité.

Étape 1: Le raccordement des deux véhicules

L’exercice du «survoltage» automobile implique toujours deux véhicules: la voiture en panne et une voiture de secours, celle d’un voisin ou d’un bon samaritain. Pour débuter, assurez-vous d’approcher la voiture en marche à une distance adéquate de la voiture en panne et laissez le moteur du véhicule de secours tourner. Commencez par raccorder le câble à poignée rouge à la borne positive (+ sur la batterie) de la voiture en panne, puis raccordez l’autre extrémité à la borne positive du véhicule de dépannage. Suivez la même séquence pour les câbles de polarité négative. Il est primordial d’être attentif à la polarité. Si par malheur vous inversez les pôles, vous pourriez endommager différentes composantes électriques de votre voiture et être blessé par les étincelles qu’engendre cette fausse manœuvre.

Étape 2: Éteindre les accessoires électriques, attendre quelques instants

Assurez-vous que tous les accessoires électriques sont éteints: dégivreur, lumières ou ventilateur de chaufferette, afin de maximiser la puissance de courant au démarreur. Il serait aussi idéal de prévoir un délai de quelques minutes et de faire tourner le moteur du véhicule de secours à des régimes pouvant avoisiner les 2500 ou 3000 tours par minute. De cette façon, la batterie en panne se rechargera plus rapidement et aura plus de puissance pour tenter un démarrage.

Étape 3: On démarre!

Maintenant, tentez de démarrer votre voiture. Après une dizaine de secondes, si celle-ci refuse toujours de démarrer, attendez quelques instants pour laisser reposer votre démarreur et éviter de l’endommager. Si vous percevez une odeur d’essence, vous êtes probablement en présence d’un moteur «noyé» à cause d’une accumulation d’essence dans les cylindres. Dans ce cas, appuyez sur l’accélérateur à fond durant votre tentative de démarrage, pour fournir encore plus d’oxygène au moteur et ainsi favoriser la combustion. Une fois l’engin en marche, attendez quelques minutes et débranchez les câbles dans l’ordre inverse de la séquence de branchement.

Une visite au garage s’impose

Étant donné que la mécanique de votre voiture a été mise à rude épreuve, je vous conseille fortement une visite chez votre garagiste pour faire vérifier les composantes mécaniques de votre véhicule et éviter une seconde panne. En soumettant votre batterie à un test de tension, le technicien sera en mesure de déterminer si elle est encore en bon état. Si votre moteur était noyé, il est fortement recommandé de faire la vidange de l’huile moteur et de remplacer les bougies d’allumage, ces deux éléments étant fort probablement contaminés par l’essence.